A propos

img_0004

Nicolas

Attiré par l’image très tôt, vers 12 ou 13 ans, mon livret d’épargne d’enfant constitué patiemment de longues années m’a permis de m’offrir dans les années 80 mon premier appareil photo, un reflex Canon AE-1 Program.
Quelle fierté à l’époque, avec cet outil, j’ai commencé à capturer l’environnement ambiant. Mon inscription dans un labo photo m’a initié et formé aux techniques photo de laboratoire. J’ai passé de longues heures à développer, tirer, recadrer, corriger à la lueur des filtres inactiniques.

Aujourd’hui, la révolution numérique est passée, emportant la photographie dans son sillage, se réinventant sans disparaître, alors que tant de nouveaux médias auraient pu la faire sombrer dans l’oubli. Le phénomène photographique s’est démocratisé, est devenu populaire, et c’est tant mieux. Nombreux sont ceux qui s’initient à la prise d’image avec plus ou moins de réussite. J’ai emboîté le pas de cette transition numérique avec une satisfaction certaine, soulagé de ne plus associer le bruit du déclencheur au coût financier non négligeable à mes débuts et aux longues heures de tirage en labo.